AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Isshuu Meldin, ou celui qui regrette d'être né (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isshuu Meldin

Monstre
A cry in the mist

avatar

Messages : 15
Statut : proie ou prédateur, il a été les deux et pense le rester (hélas)

MessageSujet: Isshuu Meldin, ou celui qui regrette d'être né (fini)   Mar 10 Avr - 22:27

    [x] Identité : Isshuu Meldin, pourquoi un tel nom ? Tout simplement car il est le fruit regretté d'une union des plus sombres mais aussi car il hait sa propre nature.
    [x] Age : 20 ans, sa vie vient à peine de commencer et il espère la voire s'achever rapidement
    [x] Race : Hybride : mi-humain, mi-démon. Son côté d'humanité est représente par sa forme humaine et la compassion qu'il peut éprouver dans certaines situations. Son côté démoniaque, quant à lui, est représenté par ses cheveux rouges, les gliffes couleurs de sangs et faiblement luminéscantes qui couvrent son corps. Mais plus particulièrement ses yeux dorée aux pupilles fendues et d'un noir intense, tel deux abisses sans fond
    [x] Pouvoirs : Offensif : Son sang, don de son maudit père, est de a lave pure dont il se servira soit en se blessant lui même soit en profitant d'une blessure. Défensif : Il peut progeter des phrases plus ou moins longue dans l'esprit d'une ou plusieurs personnes à sa porté.
    [x] Spécialités : il ne fait aucuns bruit en se déplaçant et a une ouïe extrêmement sensible




--------------------------------------------------
.:: Caractère ::.
--------------------------------------------------

Isshuu est un jeune homme, non un jeune hybride, un peu froid voir carrément distant. Il refuse que quiconque l'approche même si c'est parfois en contradiction avec ce que son corps lui dicte. La raison, il ne veux pas perdre le contrôle et blesser les autres. Perdre le contrôle de quoi ? Mais de sa partie démoniaque bien sûr, de son envie de sang, de mort... de sexes. Car oui, il faut le dire, il lutte farouchement contre cette attirance et cette faim qu'il peine de plus en plus à contrôler. Il est le dominé mais parfois, et très rarement un dominant attentif et passionné voir sadique si l'envie lui prend. Ce qu'il faut savoir aussi, c'est qu'il ne montre pas ses sentiments, il prend souvent de telles démonstrations pour un acte de faiblesse, acte qu'il ne peu donc pas se permettre. Il faudra donc un temps considérable pour qu'il apprenne et ose enfin se confier ; mais une fois cela fait il ne changera plus, s'il se met à aimer réellement un homme se sera pour le reste de sa vie. Pas trop cependant car il n'aime pas faire de mal aux autres. Il éprouve de la pitié pour les humains parqués comme du bétail et de temps en temps il lui arrive d'en sauvé un avant qu'il ne soit emmené.

Il déteste les monstres mais ne peut nier que leur beauté ne lui est pas étrangère. Être seul, voilà ce qu'il préfère par dessus tout, s'isoler en pleine nature, loin d'une vérité qu'il se refuse de voir, il y a des monstres... et il est l'un d'entre eux. Il aime observer les humain, trouvant un certain plaisir à contempler les tâches qu'ils effectuent cependant il reste à bonne distance, malgré le dégoût de ce qu'il est, la vie refuse de l'abandonner. De plus, sous la carapace dont il c'est entouré se cache un être à l'honneur et à la bonté surprenant quand on sait que son géniteur démoniaque était le pire des démons. A savoir aussi qu'il déteste les mandarine, fruit tant apréçié de son monstre de père. Rejeté, blessé, il souffre en silence, se contentant d'une bonne action de temps en temps. Il ne trahira ni n'oubliera les promesses qu'il a fait ; il met un point primordiale à respecter cette règle qu'il c'est fixé et qui lui rappelle qu'il est aussi humain.

Il n'a jamais eut d'ami ou d'êtres s'en rapprochant et n'espère donc pas tant de ce côté là ; les amants eux par contre sont bel et bien présent même s'il se refuse à chaque fois à offrir son corps. Son mentale c'est donc renforcé au fil du temps afin de lui permettre d'endurer ces épreuves. Un mentale d'acier qui la empêché à de nombreuses reprises de paniquer, de se montrer faible envers ceux qui se croient supérieurs à lui.

S'il ne cache pas sa différence c'est siplement car personne ne risque de l'approcher s'il est comme ça.




--------------------------------------------------
.:: Mémoire ::.
--------------------------------------------------

Pour commencer, ( car il faut bien un commencement n'est-ce pas ? ) sa naissance.
Il faisait chaud ici, il se sentait bien, protégé de tout danger, de toute forme de vie étrangère. Ce sanctuaire était sien, il ne voulait pas en sortir mais il se sentit aspiré. Vers quoi ? Ça il n'en savait rien mais il ne voulait pas quitter cet endroit, pour rien au monde il ne voulait y être arraché. Après tout, c'était son abri, il s'y sentait bien alors pourquoi donc tentait-on de l'arracher à cet endroit ? Ici il n'avait ni faim, ni soif ni n'éprouvait la fatigue. On ne le délogerait pas !
Il eut beau lutter de tout son petit cœur, rien ni fit, l'attraction qu'il subissait finit par avoir raison de ses vaines effusions de colère. Il se retrouve alors entouré par un air froid, qui pénétra malgré lui dans ses petits poumons, le brûlant tout autant qu'il lui donnait le vie. Et cette lumière, bien trop vive, bien trop blanche ; elle lui déchirait les yeux. Il cria son déplaisir à la face du monde, se débattant dans l'étau de chair rugueux qui enserrait son petit corps. Comme si en agissant ainsi il défiait le monde l'entourant, hurlant peut être une malédiction silencieuse comprise de lui seul.
Mais surtout, c'est un visage à la beauté terrifiante qui se grava dans la mémoire du nouveau né, non pas à cause de cette dernière, mais à cause de la haine et du dégoût présent au fond des pupilles noirs cerclé d'or. Cet être fit frissonner son âme, qui se fit toute petite au fond de lui, cela abrégea d'un coups ses protestations. Il sentait que de cet être dépendait sa survie et qu'il n'hésiterait sûrement pas à lui ôter la vie. Pourtant il n'en fut rien, au lieu de cela, le monstre afficha un sourire terrifiant et prometteur de bien des choses... mais pas d'une vie simple. Une seule phrase gravé en lui.

-Isolez l'enfant et tuez l'homme.

Puis les cris d'un homme que l'on emmène et le bébé que l'on place dans une pièce vide, sans aucune lumière.



Vient ensuite son enfance, rude, terrifiante, où les rêves sont emplit de monstres et d'humain, tous plus impitoyables les uns que les autres.
Une vie cloîtré dans une pièce sombre, sans fenêtre ni lumière. Des jours dirigés par le mépris et l'apprentissage forcé, on lui répète aussi inlassablement qu'il est en dessous des autres. Malmené durant nombres d'années, les jeux lui sont interdits, il doit servir un père (non, un monstre, un démon de haut rang) qui le rabaisse et lui fait ce qu'il veut. C'est d’ailleurs à cette période là qu'il découvre ce qu'il est vraiment. Enfin découvre est un bien grand mot puisqu'il sait depuis toujours qu'il n'est ni totalement humain ni vraiment monstre. C'est à peine si on le regarde et, dans les rare cas où cela arrive il ne peut pas s'enfuir et doit subir les penchants des monstres l'entourant. Il ne se rendent compte de sa présence que lorsque la colère les gagne ou qu'il ont un besoin plus... pressent. Même les humains auxquels il a essayé de s'intégrer n'ont vu en lui qu'une abération et l'on rejeté. Chacune de ses nuits ne se passe pas sans larmes, larmes qui au fil du temps se sont, semble-t-il, tarit pour être remplacé par un air impassible, rebelle et froid. Il ne lâcha alors plus un mot, se contentant d'attendre patiemment et de s’entraîner en secret, il avait même volé une arme (d'excellente qualité soit dit en passant) avec laquelle il s'entraînait chaque nuit, sans bruit.



Et enfin, c'est une fois l'adolescence passé (selon les critères humains bien sûr) qu'il se décide à agir.
Il va fuir, disparaître après avoir tué son géniteur de ses propres mains ; il n'en garde qu'un souvenir plaisant, pour la première fois il a su choisir et agir. Livré à lui même il n'était pourtant pas démunit, loin de la puisqu'il avait acquérir de nombreuses connaissances.





--------------------------------------------------
.:: Vous ::.
--------------------------------------------------

    [x] Age : 18 ans
    [x] Expérience dans le RP : inscrite depuis un ans sur 3 site de rp
    [x] Première impression du Forum : Super contexte qui m'a attiré de suite =D
    [x] Des Améliorations à apporter ? personnellement je vois pas vraiment pour l'instant
    [x] Code du Forum : à bon ! Alors la j'savais pas =3
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Doe

Jäger
'tite souris

avatar

Messages : 180
Origine : Américaine
Statut : Proie ? Prédateur ? Bah ... on verra bien ~

Carte de Séjour
Genre: Ambivalent
Relations:

MessageSujet: Re: Isshuu Meldin, ou celui qui regrette d'être né (fini)   Jeu 12 Avr - 19:20

Hello o/

Bienvenue à toi, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validé, tu peux aller faire une demande de rang si le coeur t'en dit, et commencer à jouer. ^^

Amuse toi bien parmi nous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://elementsworld.forums-actifs.net/
 

Isshuu Meldin, ou celui qui regrette d'être né (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Antarcia :: Le Berceau :: La Base de Données :: Fiches Validées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit